Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Monde de Juliette
  • Le Monde de Juliette
  • : mon parcours personnel vu au travers de mes peintures, à la fois journal intime et mini-galerie
  • Contact

Texte Libre

Archives

Articles Récents

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 18:48

 

 

orgueil.jpg

Orgueil


Fier

 

Couleur de foi

En nous mêmes

Pétris

Flammèches dansantes

Bleues brûlantes

Larmes de cire oranges

De nos feux intérieurs

Apothéoses crépitantes

Rouges de nos passions

Avouées

Criées

Brandons de nos braises

De nos amours blessés

 

Juliette

 

Partager cet article

Repost 0
Published by juliette b. - dans POÉSIE
commenter cet article

commentaires

honorius 14/03/2012 14:28

superbe ! Mais franchement je crois bien que je n'aurai pas non plus résisté à croquer la pomme ! bisous du vieux sorcier

juliette b. 17/03/2012 17:32



Peut-être aurais-tu eu raison


Bisous



michelgonnet 08/03/2012 14:59

Bonjour et merci d'être passée en laissant quelques signes (sourire)
Belle et douce soirée.

juliette b. 17/03/2012 17:35



Laisser une trace  de tem^s en temps, c'est laisser une pensée



Viviane 07/03/2012 20:07

Ouvrant ta page et recevant sans a priori les nuances du dessin, j"'y ai nôtre cache comme tu l'écris si bien mille et mille brûlures, écorchures, blessures...

juliette b. 17/03/2012 17:51



L'orgueil, si regrettable qu'il soit, permet de survivre


Amitiés



Ut 06/03/2012 11:58

Ce dessin est tellement.... tellement acéré : tout l'humain est là-dedans!
Tu reste une magicienne, Juliette....

juliette b. 07/03/2012 10:26



Je reconnais qu'il est un peu hard


Mais l'orgueil est difficile à vivre ....pour les autres surtout


 


Bises tendres



patriarch 06/03/2012 10:09

Nous en avons tous un brin. Certains évaluent très mal "ce brin" le gonflant selon leur nombrilisme, mais en avoir, (juste ce qu'il faut) est un bien... il évite de se laisser écraser par les
autres....... belle journée.

juliette b. 06/03/2012 10:39



Patriarch, tu es un sage, comme il se doit